Trousse APO

Conseils de base pour utiliser Facebook en classe

lundi 21 janvier 2013 par Sébastien Deschamps

Si le respect de la nétiquette va de soi lorsqu’on utilise les médias sociaux en classe, effectuer les bons réglages de sécurité ou respecter certains critères de confidentialité sont une autre histoire.

Pourtant, dépendamment du réseau social, l’importance de connaître ces réglages et fonctionnement sont très importants pour éviter plusieurs problèmes.

 

Facebook

S’il y a un réseau social avec lequel il faut faire attention à la façon dont on configure les réglages de confidentialité et qu’il faut connaître son fonctionnement lorsqu’on l’utilise avec les élèves, c’est bien celui-ci !

Voici 3 conseils de base à respecter :

1- L’enseignant doit se créer un compte d’enseignant parallèle à son compte personnel.

Si vous souhaitez vous assurer de minimiser les problèmes avec cette plateforme, il est très vivement recommandé de vous créer un compte professionnel où les trucs personnels de votre vie privée n’y seront pas. Cela peut vous éviter plusieurs problèmes d’accès à des documents, informations, photos, commentaires de votre part ou de vos amis qui ne seraient pas appropriés pour vos élèves. N’imaginez-pas que vous pouvez complètement contrôler l’accès à vos informations sur FB malgré votre utilisation des listes de membres et leurs droits spécifiques. Le site en question permet souvent des nouvelles possibilités qui font en sorte que certaines informations deviennent accessibles de plus en plus facilement pour vos amis.

 

2- Les conditions d’utilisation de Facebook n’autorisent pas les moins de 13 ans à utiliser ses services. N’utilisez pas ce service avec des jeunes de moins de 13 ans !

Ce n’est pas illégal, mais ça va contre les conditions d’utilisation de ce réseau social. De plus, plusieurs parents ne souhaitent pas que leur enfant se créent un compte avant 14 ans. Leurs raisons sont multiples et elles appartiennent aux familles. De plus, en tant qu’enseignant, nous devons montrer l’exemple. Éduquer nos élèves à une identité numérique positive commence par respecter les règles d’utilisation des outils qu’on adopte.

 

3- Créer une page ou un groupe Facebook ?

Lien : Avant tout, un petit comparatif des deux options.

À cette question, je laisse Elsa Doladille , journaliste spécialisée dans les médias sociaux répondre :

Créer une page Facebook pour la classe per­met­tra à l’enseignant de pro­po­ser aux élèves des res­sources sup­plé­men­taires rela­tives aux cours ou à l’actualité de la classe. Sur une page, l’administrateur (en l’occurrence l’enseignant) peut publier des liens, des images ou des vidéos. Il décide égale­ment si les fans peuvent y par­ta­ger du contenu. L’enseignant peut donc contrô­ler le flux d’information sur le mur de la page.

Quelques pistes pour exploi­ter votre page de classe Facebook

  • pro­po­ser des res­sources en rela­tion avec le cours, des exer­cices, des liens Internet, comme sur la page de 5eA du col­lège André Maurois.
  • Présenter l’avancement d’un pro­jet péda­go­gique réa­lisé en groupe réduit, comme ces élèves qué­bé­cois de secon­daire : la page Facebook de leur pro­jet "Eau secours de la Yamaska" pré­sente en temps réel l’avancée de leur tra­vail à l’enseignant qui peut com­men­ter les dif­fé­rentes publications.
  • Exploiter les appli­ca­tions de visio-conférence ou de par­tage de docu­ments pour mon­ter des classes vir­tuelles (aide indi­vi­dua­li­sée, ensei­gne­ment à dis­tance) comme Jean-Marc Dumont.

L’avantage d’une page Facebook tient au fait que le contenu publié sur celle-ci appa­rait égale­ment sur le fil d’actualité des fans de la page (en l’occurrence celui des élèves.).

Un groupe Facebook offre les mêmes fonc­tion­na­li­tés qu’une page, mais le para­mé­trage des contrôles d’accès est plus fin : l’enseignant peut choi­sir d’accepter ou de refu­ser un membre pré­cis dans le groupe, alors qu’il ne peut res­treindre l’accès à une page que selon l’âge ou la zone géo­gra­phique des membres.

Quelques pistes pour exploi­ter les groupes Facebook

  • Fédérer les élèves autour d’un pro­jet impli­quant toute la classe, à l’image de cette ensei­gnante en his­toire qui a monté un groupe Facebook consa­cré à la 2nde guerre mon­diale. Les élèves y publient tout au long de l’année des res­sources (pho­tos, vidéos ou liens), au jour-anniversaire des évène­ments les plus mar­quants du conflit.
  • Effectuer un suivi des élèves en stage ou en alter­nance, en leur pro­po­sant d’échanger régu­liè­re­ment sur leur expé­rience pen­dant leur absence de la classe.

 

 


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 2135873

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Médias sociaux   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d + ALTERNATIVES